Ricardo Paulo Chibanga est le premier torero africain

créé par sandrine Nguefack
Ricardo Paulo Chibanga

Né le 8 novembre 1942 à Maputo au Mozambique, Ricardo Paulo Chibanga est le premier torero africain documenté au monde. Visitant les arènes près de chez lui, Chibanga cultive une passion pour le sport de la tauromachie dès l’’âge de 9 ans. Il développe un intérêt pour les costumes, les performances et la domination des matadors ou toreros.

C’est ainsi que très tôt, ses amis et lui initient des jeux de rôle, imitant et simulant des corridas dans le style des célèbres toreros portugais Diamantino Viseu et Manuel dos Santos.

Vers 1960, Alfredo Ovelha, un homme d’affaires, et Manuel dos Santos invitent Chibanga à Lisbonne, au Portugal, pour un festival taurin. Un voyage qui changera sa vie puisqu’il décide de rester au Portugal après avoir vu Manuel dos Santos et Diamantino Viseu exécuter des corridas.

Il trouve un emploi chez le célèbre éleveur de taureaux, Joao de Silva. Il devait s’occuper les taureaux. Un travail qui permettait à Chibanga d’observer et comprendre le comportement des taureaux.

Chibanga débute sa carrière taurine lorsque Manuel dos Santos le présente à Armando Soarez, un autre torero quelques années plus tard.

Entre 1968 et 1969, Chibanga joue le second rôle participant auprès de Manuel dos Santos à plus de 70 corridas.

Le 15 août 1971, il fait enfin ses débuts en tant que matador à Séville, en Espagne, aux arènes de la Maestranza. Les matadors Antonio Bienvenida et Rafael Torres servirent de témoins pour sa confirmation.  Ce jour, Chibanga est devenu le 17 e torero portugais et le premier d’ascendance africaine à se produire professionnellement dans ce sport.

Ses performances ont attiré des milliers de spectateurs, dont les peintres Pablo Picasso, Salvador Dali et l’acteur Orson Welles. Il avait l’art de danser afin de confondre le taureau, avant de planter les banderilles dans les omoplates du taureau.

Tout au long de sa carrière de 1971 à 1999, Chibanga a acquis une renommée internationale. Il a visité des arènes de corrida à travers le monde, notamment en Espagne, dans le sud de la France, au Mexique, au Venezuela, aux États-Unis, au Canada, en Indonésie et dans plusieurs pays d’Afrique.

Après avoir pris sa retraite de la tauromachie, Chibanga entra dans le secteur commercial de l’industrie de la tauromachie au Portugal. En 2001, d’éminents toreros portugais ont dédié un buste en bronze de Chibanga à la ville de Golegã en sa mémoire.

En mars 2019, Ricardo Paulo Chibanga subit un accident vasculaire cérébral et décéde plus tard dans sa maison de Golegã le 16 avril 2019. Il avait 76 ans.

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"