L’Afrique est-elle surpeuplée ?

créé par sandrine Nguefack
L’Afrique est-elle surpeuplée ?

L’Afrique est-elle surpeuplée ? La réponse de la plupart des analystes est non.  En 2020, la densité de population sur le continent dans son ensemble ne comptait que 46,0 habitants par kilomètre carré (hab./km²) en 2020, contre 35,7 hab./km² en 2010 et 27,7 hab./km² en 2000. L’Asie, en comparaison, avait 142 personnes par mile carré ; L’Europe du Nord en comptait 60.

Une densité contenue de la population africaine qui pourtant suscite des questionnements au sein des organisations et de gouvernements. Pourquoi s’inquiètent-ils de la population croissante de l’Afrique ?

Répartition extrêmement inégale

La répartition inégale de la population africaine soulève très souvent les débats. Près de 90% de la population africaine serait concentrée sur 21% des terres. Une grande partie de ces 90% vivent dans des villes urbaines surpeuplées. Nous avons aussi quelques pays densement peuplés tels le Rwanda qui a une densité de population de 471 personnes par mile carré ; les pays insulaires de Maurice et de Mayotte sont bien plus élevés que cela avec respectivement 627 et 640.

Les 10 % restants de la population africaine sont répartis sur les 79 % restants de la masse terrestre de l’Afrique. De ces 79%, nous avons des terres arides, le manque d’eau et les températures extrêmes en rendent la grande majorité inhabitable. Le cas d’une partie du Sahara occidental qui compte deux personnes par mile carré, et la Libye et la Mauritanie ont 4 personnes par carré. Mile. Il en est de même en Namibie et au Botswana, qui partagent le désert du Kalahari, ont également.

Faibles populations rurales

L’exode rurale après les indépendances a laissé les arrière-pays vides. Même si aujourd’hui beaucoup de jeunes s’intéressent de plus en plus aux formations liées à l’économie rurale, les agriculteurs ruraux et les vieillards sont la grande majorité de la population rurale. Et la densité de population dans ces zones reste encore très faible

Croissance rapide, infrastructures tendues

L’Afrique a la croissance démographique la plus rapide des sept continents. En 2014, elle a connu une croissance démographique de 2,6 % et elle compte le pourcentage le plus élevé de personnes de moins de 15 ans (41 %). D’après le statique, 6 enfants sur 10 sera africain en 2050. Cette croissance est plus évidente dans les zones les plus peuplées. La croissance rapide met à rude épreuve les infrastructures urbaines des pays africains (leurs transports, leur logement et leurs services publics) qui, dans de nombreuses villes, sont déjà sous-financées et en surcapacité.

Changement climatique

L’Afrique consomme beaucoup moins de ressources à l’heure actuelle que les pays occidentaux, mais le développement et plus précisément sa croissance démographique pourrait changer cela.

L’Afrique n’est pas surpeuplée, toutefois sa croissance démographique nous interpelle sur ses réels besoins de développement.  Nous avons tenu à écrire cet article comme un appel au questionnement. Quels métiers pour le jeune africain de 2050 ?

Link

https://www.cairn.info/revue-population-2020-2-page-169.htm 

Linard C, Gilbert M, Snow RW, Noor AM, Tatem AJ (2012) « Répartition de la population

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"