Les créatures marines humanoïdes dans le monde

créé par sandrine Nguefack
créatures marines humanoïdes

Disney a choisi Halle Bailey pour incarner la petite sirène. Un choix qui nous rappelle que toutes les mythologies et les folklores du monde ont chacune une merveilleuse créature aquatiques mi-humain mi-poisson parfois appelée ondine, sirène… Les créatures marines humanoïdes existent dans tous les pays riches en eau

Le film de Disney basé sur le conte de fées littéraire « La Petite Sirène “ de Hans Christian Andersen a été écrite en 1836 et publiée pour la première fois par CA Reitzel à Copenhague le 7 avril 1837.

D’après folklores, les ondins ont un caractère dualiste. Ils n’aiment pas les humains, ou parfois les aiment un peu trop. Il arrive que, les rapports entre créatures marines et humains se terminent par la mort.

Pour en savoir plus, voici une sélection de créatures aquatiques, des mythologies du monde ; certaines malveillantes, certaines divines, d’autres escrocs.

Quelques créatures marines humanoïdess dans le monde

En Asie

HAI HO SHANG

Les Chinois le représentent avec le corps d’un gros poisson et la tête rasée d’un prêtre bouddhiste, le géant Hai Ho Shang traîne des bateaux entiers sous l’eau, noyant tous à bord. Pour le repousser, il est recommandé de brûler des plumes sur le pont. Si cela ne suffit pas, vous devez exécuter une danse complexe au rythme d’un gong rituel.

KAPPA

Dans la culture japonaise, les kappas sont des créatures humanoïdes vertes avec des mains et des pieds palmés, des carapaces de tortue sur le dos et une dépression sur la tête qui retient l’eau. Ils aiment les concombres et dès fois luttent contre les humains sous l’eau. Ils auraient le pouvoir de voler un organe magique situé dans le rectum d’une personne. Ils sont tantôt considérés comme des escrocs et des guérisseurs.

NAGINI ET NĀGA

Le nāga et le nagini apparaissent dans de nombreuses histoires religieuses de l’hindouisme, du bouddhisme et du jaïnisme. Ils sont considérés en Corée du Sud et du Nord comme des divins ou semi-divins et vivent dans le monde souterrain. Ils apparaissent comme mi-humain/mi-serpent ou comme humain portant tout un tas de serpents. Certains vivent dans l’eau, d’autres sur terre. Ce sont généralement des protecteurs bienveillants du trésor.

Les créatures marines humanoïdes en Amérique

IPUPIARA

Cette créature marine fait partie de la mythologie des peuples Tupi du Brésil depuis le XVIe siècle. Avec des têtes de phoque, des corps humains et des queues de poisson, ils attaqueraient mangeraient souvent certaines parties du corps de leurs victimes à défaut de les tuer en les serrant dans leurs bras.

EL HOMBRE CAIMAN

D’après la légende colombienne, un homme surpris en train d’espionner des femmes nues, fut condamné à vivre le reste de ses jours comme un alligator à tête humaine. Une fois par an, il sort des eaux et chasse des proies humaines.

LES SIRÈNES OJIBWÉES

Dans plusieurs légendes amérindiennes les autochtones et les sirènes vivent complètement séparés, conscients les uns des autres mais ne communiquant jamais, à l’exception de quelques-uns qui transgressent les frontières, et leurs histoires ne se terminent jamais bien, même si un bref amour nait.

Les créatures marines humanoïdes dans la culture africaine

MAMIWATA

Mamiwata fait référence à de nombreuses créatures aquatiques de la mythologie et des légendes africaines, généralement représentées comme une femme mais parfois comme un homme. Certains contes la montrent amenant des gens dans sa maison sous-marine et leur accordant l’illumination spirituelle. Dans d’autres représentations, elle hante les rêves des profiteurs et exigeant que ses biens lui soient rendus. Elle est souvent considérée comme source de richesse, à condition que la personne lui reste sexuellement fidèle pour toujours. Elle peut guérir selon certaines histoires, mais aussi infliger des maux. Dans le folklore sud-africain, elle peut voler dans une tornade. C’est une figure complexe de nombreuses sociétés africaines, et ses légendes ont traversé l’Atlantique avec le début de l’esclavage.

Dans certaines régions du Cameroun par exemple, les créatures marines humanoïdes ou esprits de l’eau servent de messagers entre les humains et les dieux les peuples la vénèrent dans des cultes. Ils sont beaux avec des queues de poisson et des cheveux longs et sauvages.

Les ondins dans la culture européenne

MÉLUSINE

créatures marines humanoïdesVivant en eau douce, Mélusine est représentée avec une queue de poisson ou de serpent et a souvent des ailes. De nombreuses familles royales européennes prétendaient descendre d’elle, comme la maison royale de Lusignan. Dans un conte littéraire, Mélusine est la fille de la fée Pressyne et du roi Elinas d’Écosse. Elle accepte d’épouser un noble tant qu’il ne la regarde jamais pendant qu’elle prend un bain. Mais bien sûr, il rompt son serment. Dans un conte allemand, son chant attire un berger, qui l’embrasse trois fois. Chaque jour où il lui rend visite, elle devient plus serpentine jusqu’à ce qu’il craigne trop d’aller à sa rencontre. Il décide à la place d’épouser une fille du village, mais lors de leur mariage, Mélusine mortifiée de jalousie empoisonne le repas nuptial avec sa queue de serpent, et ils meurent tous.

 SCYLLA

Dans la mythologie grecque, Scylla est une femme légendaire à queue de poisson qui tourmente les marins avec son homologue Charybde. Elle apparaît pour la première fois dans L’Odyssée d’Homère, où elle dévore six hommes du navire d’Ulysse.

SELKIES

Les selkies sont des phoques qui se transforment en personnes. Dans l’histoire de selkie la plus connue, un homme tombe sur un groupe de femmes prenant un bain de soleil, avec des peaux de phoque à proximité. Il leur fait peur et les femmes s’enfuient en saisissant leurs peaux de phoque avant de se jeter à l’eau. Mais il vole une peau de phoque, laissant une femme incapable de se retransformer en sa forme de phoque. Il l’épouse, ils ont des enfants, et quand l’un des enfants trouve la peau de phoque et la lui donne sans le savoir, elle s’échappe dans la mer.

Dans d’autres récits, les Selkies sauvent des pêcheurs qui se noient ou elles attirent les hommes dans leurs villages sous-marins et ils ne reviennent jamais, ou parfois ils le font, apportant du poisson aux affamés. Dans les contes populaires plus anciens, ils sont tout aussi susceptibles d’être des hommes que des femmes.

RUSALKA

Dans les pays slaves, les belles rusalka se cachent dans les lacs et les étangs, épiant les beaux jeunes hommes se noyer. Elles sont vues comme des déesses bienveillantes de la fertilité ou comme des femmes qui se sont noyées pour échapper à des relations abusives.

Elles sont généralement représentées comme jeunes et belles avec de très longs cheveux qui les servent à noyer les hommes.  Leurs histoires varient un peu.

VODYANOI

Les Vodyanoi apparaissent comme des vieillards avec des visages de poisson, des algues couvrant leurs corps nus et des barbes gluantes. Ils noient parfois les pêcheurs imprudents, ou les capturent et les forcent à les servir dans leurs repaires sous-marins. Ils stockeraient les âmes humaines dans des théières.

AUSTRALIE : MULDJEWANGK

Les muldjewangk se cacheraient dans les algues de la rivière Murray en Australie-Méridionale. Les parents aborigènes conseillent à leurs enfants de ne pas jouer trop près de l’eau la nuit, sinon un muldjewangk pourrait les engloutir.

ÎLES SALOMON : ADARO

Les Adaro sont des ondins malveillants qui tirent sur les humains avec des poissons volants. Ils ont une nageoire dorsale de requin, des nageoires caudales pour les pieds et des branchies derrière les oreilles.

A la découverte des histoires à travers le monde, on se rend compte que les mythes sont communs et les cultures africaines encore inexplorés. Peut-être ils auraient été plus respectueux ne pas transposer la petite sirène inspirée des sirènes européennes en sirène noire ? La cohésion sociale c’est aussi respecter les identités culturelles originelles.

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"