La reine Elizabeth II et la décolonisation de l’Afrique

créé par sandrine Nguefack
reine Elizabeth II et l'empereur éthiopien Haile Selassie . Lors d'une visite d'État de huit jours. 2 février 1965

Le règne de la reine Elizabeth II marquerait le début de la fin de l’emprise britannique en Afrique. Au cours de ses 70 ans de trône, le Royaume-Uni a effectué des changements majeurs dans sa politique étrangère avec ce qui constituait autrefois ses colonies.

À son apogée, l’Empire britannique s’étendait sur environ un tiers du monde ; principalement en Asie, en Amérique latine et en Afrique

Les territoires britanniques en Afrique comprenaient :

  • Quatre territoires en Afrique de l’Ouest
  • Quatre en Afrique de l’Est
  • Les deux Rhodésie (Zambie et Zimbabwe) et Nyasaland (Malawi)
  • Les trois territoires du haut-commissariat en Afrique australe (Bechuanaland, Basutoland et Swaziland),
  • L’île Maurice, et le Dominion d’Afrique du Sud.

La reine Elisabeth II en Afrique

Depuis 1947, la Reine Elisabeth a séjourné en Afrique une vingtaine de fois.

  • En 1947, elle avait accompagné ses parents en Afrique du Sud
  • En 1952, elle est au luxueux pavillon de jeu Tree Tops au Kenya lorsque son père le roi George VI décède. Elle rentre précipitamment pour accéder au trône le 6 février 1952 à l’âge de 21 ans. Dès lors, c’est en tant que monarque qu’elle entreprend toutes ses tournées en Afrique.

A son accession, elle hérite aussi du Commonwealth dont elle a été chef jusqu’à sa mort 8 septembre 2022. Elle fera de nombreuses tournées dans le Commonwealth des Nations. Elle a visité tous les États membres à l’exception du Cameroun et des trois États membres les plus récemment rejoints, le Rwanda, le Togo et le Gabon.

La reine Elizabeth II précurseur des grandes mutations ?

Alertée par les premiers mouvements nationalistes en Afrique. Ayant vu sous le règne de son père les conséquences de la politique britannique en Inde, en Amérique et au Canada pour ne citer que ceux-ci, elle est plus que consciente des changements à venir. Elle s’activera afin de ne pas se laisser dépasser par les événements.

C’est ainsi que la Grande-Bretagne revoit la stratégie de sa politique étrangère en Afrique. Nous assisterons donc à une sorte de transfert de pouvoir sous le système administratif d’indirect Rule. Les années 1950 marqueront la fin de la grande emprise britannique ; la décolonisation progressive de l’Afrique se met en marche.

Une décolonisation qui commence par la Gold Coast (Ghana). Autonome en 1951, puis indépendant en 1957. En 1960, le Ghana devient une république avec Kwame Nkrumah comme premier président.

Bien que des variations soient spécifiques à chaque colonie, la revendication est le chemin qu’emprunte les autres territoires africains britanniques au cours des deux décennies suivantes.

À la fin des années 1980, pratiquement tous les États africains autrefois britanniques, à l’exception du Lesotho et du Swaziland (aujourd’hui Eswatini) sont devenus des républiques.

La nouvelle diplomatie britannique en Afrique

Les relations de la Grande-Bretagne avec ses anciennes colonies africaines sont désormais celles du commerce, de l’aide et de la diplomatie. Jusqu’à sa mort, la reine est restée très respectée et reconnue comme cheffe du Commonwealth.

Si la reine Elizabeth II a initié la décolonisation, le trône de son fils Charles III marquera-t-il la défaite complète de la monarchie britannique en Afrique ?

 

Link

L’Afrique du Sud était devenue un « dominion » à l’Union en 1910

Le Statut de Westminster de 1931

La reine chef de l’État en Afrique du Sud

Commonwealth

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"