Les arbres à palabres dans l’Afrique traditionnelle

créé par sandrine Nguefack
arbres à palabres

Les arbres à palabres ont participé à la construction des collectivités en Afrique. Ils ont contribué aux notions de fondation, de durée, de continuité, d’harmonie et d’ordre dans les communautés. Les baobabs, les kapokiers, les colatiers, les acacias et les arbres mbul (Celtis intergrifolia) sont quelques variétés qui ont servis d’arbres à palabres.

Le choix de l’arbre à palabres serait basé sur l’intervention spirituelle et les systèmes de croyance de chaque communauté. Ces arbres sont considérés comme sacrés. Comme dans de nombreuses régions du monde, ils sont traités comme des lieux d’habitat pour les esprits.

La place des arbres à palabres dans les communautés

Les arbres à palabres étaient compris comme des espaces où seule la vérité pouvait être dite. Ces arbres étaient considérés comme ayant le pouvoir de détecter les mensonges. Les intronisations y étaient organisées ; les guerriers pouvaient y prêter serment d’allégeance, c’étaient des autels pour les sacrifices….

« .. au pays des anciens Zoulous à l’époque où j’étais jeune, on n’appelait jamais les arbres « arbres » mais plutôt « gens qui poussent ». « C’est une personne ». Credo Mutwa (1996)

Les palabres sous ces arbres avaient une importance capitale. Loin des procédures administratives qui, très souvent éloignent du problème, loin de la dépolitisation subtiles des villageois, s’exprimer dans sous ces arbres permettait de poser le problème de pluralité. Associer et prendre les avis de tout le monde lors des débats rendait les conflits négociables.

Les réunions étaient conduites par un groupe de doyen, le chef du village. Ils devaient à la fin des plaidoiries faire adopter des décisions prises par consensus. A l’ombre de ces arbres, c’étaient aussi des lieux de réjouissances ; de fêtes et de contes.

Autre à la consommation des fruits et feuilles et à l’utilisation comme bois de chauffage ou pour la fabrication des objets, l’écorce de certains de ces arbres est réduite en poudre, et est couramment utilisée par les guérisseurs en médecine traditionnelle pour la communauté.

Ces arbres de Vie contiennent une grande importance symbolique, spirituelle, mythologique, médicinale, magique, commerciale, écologique et esthétique. Ces arbres qui se trouvaient généralement aux places centrales des villages ont joué un rôle vital et de survie dans les communautés. Beaucoup de ces arbres historiques sont encore debout aujourd’hui et servent encore d’autels dans certaines communautés. A l’ombre des feuillages, les communautés continuent d’y discuter des questions clés, font la médiation et résolvent les problèmes et prennent des décisions importantes concernant son avenir.

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"