L’érudit de Tombouctou que vous devez connaître

créé par sandrine Nguefack
érudit

D’après Leo Africanus un géographe et explorateur berbère, le commerce des livres était plus rentable que le commerce des marchandises à l’apogée de l’Empire Songhaï. Dans son âge d’or, Tombouctou située dans l’actuel Mali était réputée pour ses lieux du savoir. Elle réunissait en son sein de grands érudits. Pour se faire une idée de la majesté de cette ville, nous vous présentons le portrait de chaque érudit qui ont construit sa réputation intemporelle.

Mohammed Bagayogo

Le savant africain le plus respecté de Tombouctou était Mohammed Bagayogo. Il est né à Tombouctou et il devient l’un des professeurs les plus éminents de l’Université Sankoré de Tombouctou. Par peur de ne pas être assez juste, il refusa même, le poste de juge suprême de Tombouctou.

Les érudits d’Égypte conférèrent le titre de Dr à Mohammed Bagayogo en tant que juriste accompli et aguerri en toutes les branches de la connaissance islamique.

On se souvient de lui parce qu’il réussissait à transmettre des connaissances aux gens avec beaucoup de patience. Ses conférences étaient très suivies.

Même si à ce jours ses descendants ont encore ses copies personnelles du Coran, il reste connu pour avoir prêté de nombreux livres à ses étudiants sans se soucier s’ils les retourneraient ou pas.

L’autre grande réussite de Mohammed Bagayogo est d’avoir a été inspiré et enseigné Ahmad Baba.

Ahmad Baba al-Timbukti

Ahmad était également un autre érudit de Tombouctou. Il fut le professeur universitaire le plus remarquable  de l’université de Sankoré. Il fut également consultant juridiques. Il aimait être appelé Amin Baba le Noir.

Dès son plus jeune âge, il consacra son temps à l’apprentissage, surpassant tous ses contemporains qui le considéraient comme un juriste, un érudit et un imam très doué. Sa bibliothèque personnelle contenait plus de 1600 manuscrits.

Sa réputation s’est rapidement répandue dans toute l’Afrique subsaharienne et en Afrique du Nord. Malheureusement, sa bibliothèque a été pillée lors de l’invasion marocaine de Tombouctou. En 1593, il est déporté à Fès (actuel Maroc).

Aujourd’hui l’héritage qui a laissé conterait près de 60 livres sur les thèmes variés tels que la théologie, la grammaire, l’histoire et la jurisprudence.

Mohammed Al Kaburi

Mohammed Al Kaburi était un érudit d’origine Peul. Il a exercé en tant que juriste et juge à Tombouctou.

Il réussit à développer le premier programme d’études à l’Université de Sankoré. Un programme avait pour but de façonner la base intellectuelle pour les futures générations de chercheurs ouest-africains.

 Muhammad Ibn Utman

Muhammad Ibn Utman était un érudit d’origine Touareg. Un professeur dont les prouesses intellectuelles et les idées conduisirent les habitants de Tombouctou à le considérer comme un homme qui possédait la Conscience divine.

Ibn Aqit

Ibn Aqit fut le juge suprême de Tombouctou, imam et doyen de l’Université de Sankoré.

Bien que la ville de Tombouctou soit prise entre différents conflits politiques aujourd’hui, ses manuscrits et la culture savante qu’elle a produite font à ce jour, une partie importante de l’histoire de l’Afrique et du monde antique pendant l’âge d’or islamique.

Elle reste l’une des rares villes et peut-être l’unique ville au monde où, le commerce des livres était plus rentable que le commerce de l’or.

Puzzle Graphic

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"