La mort n’est qu’un passage chez de nombreux africains

créé par sandrine Nguefack

A la mort d’une personne, les anciens et les chefs spirituels organisent des rites de passage qui prépare l’esprit du défunt à voyager vers le royaume suivant. Des rites organisés en deux phases. Le premier c’est l’enterrement du corps, le deuxième enterrement plus élaboré est ce qu’on appelle les funérailles.

La vie après la mort

Dans de nombreuses cultures africaines, l’idée de la mort ne concerne pas la fin de la vie, mais la continuation de la vie dans une nouvelle phase. Dans la mort, une connexion continue entre l’esprit de la personne décédée et sa communauté sur terre. Les sculpteurs créent des objets qui sont utilisés pour aider à visualiser ce lien entre le défunt et sa communauté, en particulier sa famille.

Puzzle Bamileke Tribal Mask

Un mort n’est pas mort

Les Akan du Ghana ont un proverbe qui dit : « La mort, malgré toute sa puissance, ne peut transporter l’eau de la rivière avec un tamis. » Cela signifie que même si la mort peut prendre le corps, elle ne pourra pas prendre l’âme. Pour les Akan comme dans d’autres peuples africains, l’âme vit comme un ancêtre. Les ancêtres jouent un rôle important dans la vie en communauté et on retrouve souvent leurs images dans les objets funéraires.

Chez les Akan, les récipients en céramique étaient couramment trouvés dans les sépultures du passé. Le récipient en poterie présenté ici est appelé abusua kuruwa ou « pot familial ».

Le serpent qui s’enroule autour du vaisseau est censé être un python, symbole de la mort qui encerclera tout vivant.

Le défunt dans notre quotidien

Certains peuples du Gabon, du Cameroun et de la République démocratique du Congo, conservent le crâne et aussi les os du défunt honoré. Ces restes funéraires sont placés dans des sanctuaires ou dans des sites sacrés.

Mort - Asen

Asen, xixe siècle (CC0)

Les Fon de la République du Bénin ne placent pas leurs morts dans des boîtes avec des figures reliquaires comme au Cameroun ou en RDC, mais érigent de grands autels métalliques, appelés asen. Lorsqu’un membre important de la communauté meurt, sa famille demande à un forgeron de fabriquer un asen en fer, en cuivre ou en laiton.

Un asen est une grande plaque ronde attachée à un long poteau de fer. Au-dessus de l’assiette, le forgeron place des personnes, des animaux et des objets qui se rapportent à la famille.

Les Asen sont placés dans des sanctuaires spéciaux dédiés aux ancêtres. Une fois que l’asen est placé dans une maison sanctuaire avec d’autres asen, il fait partie d’une ascendance collective et ne se réfère plus à un seul individu. Chaque année, à des moments particuliers, les nombreux asen du sanctuaire se voient offrir des libations telles que du vin de palme, du sang, du lait ou de la suie. Au fil du temps, les autels s’incrustent de ces offrandes. À ces moments particuliers, la famille se réunit pour une fête en souvenir des parents décédés.

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

[wp_ad_camp_1]

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"