Quelques vérités sur l’éducation en Afrique pré-coloniale

créé par sandrine Nguefack
éducation en Afrique

L’initiation et l’éducation en Afrique avant la traite des noirs et la colonisation était à la fois écrite et orale. Dans son livre, Reversing Sail : A History of the African Diaspora, le Dr Michael Gomez, professeur d’histoire du Moyen-Orient et d’études islamiques à l’Université de New York, déclare qu’à partir de 300 avant JC, la civilisation de Méroé développa un système d’écriture propre.

L’alphabétisation africaine

L’éducation africaine date de l’époque de Socrate et de Platon. Les peuples y développèrent une alphabétisation, urbaine et technologiquement avancée.

Une vision confirmée dans le livre  » Echoes of Ancient African Values » du Dr Joseph Bailey, expert en histoire africaine antique et en expériences afro-américaines, affirme que  » les modifications de l’écriture égyptienne servirent de base pour les « nouvelles » écritures développées pour de nombreuses langues sémitiques comme le phénicien, l’hébreu, l’araméen, etc.… »

Dans les années 1100, les Africains d’al-Andalus, un Etat musulman médiéval, contribuèrent de manière significative à la  » période intense de production intellectuelle et culturelle  » qui dura 800 ans. Nous avons l’exemple des savants européens les plus illustres comme Hérodote qui vinrent en Afrique afin d’acquérir des connaissances.

L’Afrique abrite l’une des plus anciennes universités du monde.

La mosquée de Sankoré encore appelée l’Université de Sankoré, est l’une des plus anciennes écoles d’enseignement supérieur au monde. Elle fut fondée en l’an 989 par Al-Qadi Aqib ibn Mahmoud ibn Umar.

Les gens venaient de partout dans le monde pour étudier dans les universités de Tombouctou à l’époque des empires du Mali et du Songhaï.

D’après K.C MacDonald, professeur d’archéologie africaine à University College of London’s Institute of Archaeology, l’Université de Tombouctou  » n’avait pas d’administration centrale, de registres d’étudiants, ou de cours prescrits. Elle était plutôt, composé de plusieurs écoles ou collèges entièrement indépendants, chacun dirigé par un seul maître ou imam.  » Cette université aurait produit plus de 700.000 manuscrits.

L’éducation en Afrique – Participation collective au processus éducatif

En ce qui concerne l’éducation en Afrique ancienne, chaque génération était impliquée. Dans son livre, « Histoire et développement de l’éducation en Tanzanie », le professeur AK Philémon Mushi affirme que l’éducation africaine était un processus qui durait toute une vie. L’éducation dans les communautés africaines était un processus continu d’apprentissage par lequel une personne passait par des étapes de la vie, du berceau à la tombe. Elle était considérée comme un voyage, non pas un tremplin vers un succès financier. C’était un  » processus de passage entre les membres de la tribu et d’une génération à l’autre de la connaissance, des compétences, des traditions culturelles, des normes et des valeurs de la tribu était héritée « .

Le rôle des communautés étaient de veiller à ce que les enfants correctement. Lorsqu’ils arrivent à l’âge adulte, ils subvenaient aux besoins des membres les plus âgés de la communauté”. C’est l’objectif majeur de l’enseignement traditionnel en Afrique ; produire un individu complet : celui qui est cultivé, respectueux, intégré, sensible et attentif aux besoins de la famille et des voisins.

 

En savoir plus

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"