Les politiques sur les profils de genre dans certains pays africains

créé par sandrine Nguefack
les profils de genre / Profili di genere

La pandémie de COVID est venue aggraver les problèmes de pauvreté dont souffre les femmes africaines. Une crise sanitaire qui semble creuser davantage un écart d’inégalités entre les sexes, selon les nouveaux profils de genre des pays africains élaborés par la Banque africaine de développement. Les profils genre pays ont été préparés en collaboration avec les pays membres régionaux de la BAD, les organisations de la société civile et les partenaires au développement comme ONU Femmes.

« Les profils de genre par pays visent à susciter le dialogue et à soutenir une réforme fondée sur des données probantes en matière d’égalité des sexes au niveau national. Les profils sont un guide pour informer les décideurs politiques du développement et enrichir les programmes de développement afin de mieux lutter contre les disparités entre les sexes », a déclaré Vanessa Moungar, directrice du département Genre, femmes et société civile de la Banque.

La volonté des gouvernants africains à lutter contre les discriminations

Au-delà des difficultés soulignées, les rapports montrent qu’il y a eu une amélioration de la capacité des pays africains à lutter contre les lois et politiques discriminatoires.

Quelques faits saillants des profils de genre par pays d’après la BAD

Burkina Faso : Dans le secteur informel, les entreprises féminines dominent le commerce (65,4%). Les femmes engagées dans le commerce transfrontalier ont été particulièrement vulnérables financièrement en raison de la fermeture des frontières. Le profil de genre du Burkina Faso recommande que les programmes de transfert de cas soient essentiels pour alléger le fardeau financier et aider les travailleuses informelles à maintenir leurs activités génératrices de revenus.

Tchad : Le mariage précoce est très courant et on estime qu’environ 67% des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans et 30% sont mariées avant l’âge de 15 ans. Les cas de mariage précoce devraient augmenter en raison des fermetures d’écoles. Le profil genre du Tchad recommande un soutien accru aux associations de femmes/société civile pour fournir un soutien adéquat aux filles et aux femmes.

Niger : Le taux d’achèvement du primaire est d’environ 88% pour les garçons contre 73% pour les filles, et 59% pour les filles en milieu rural. Les filles sont censées assumer des responsabilités domestiques et leur retour à l’école formelle peut ne pas être certain après la crise. Le profil de genre du Niger recommande un soutien crucial aux gouvernements afin de déployer des programmes ciblés pour garantir le retour de toutes les filles à l’école.

Malawi : Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de ne pas être payées pour leur travail par rapport aux hommes. Plus précisément, 59 % des femmes ont déclaré ne pas être rémunérées pour leur travail, comparativement à 26 % des hommes. La pandémie a exacerbé la charge de travail non rémunérée des femmes. Le profil de genre du Malawi suggère qu’un dialogue renforcé est nécessaire pour faciliter le changement des normes de genre par le biais de groupes d’hommes qui remettent en question les normes.

« Les données et l’analyse du genre sont essentielles mais restent limitées, ce qui ralentit la réalisation de l’agenda du genre. Ces rapports, nous l’espérons, aideront à relever ce défi important », a déclaré Amel Hamza, chef de division pour le genre et l’autonomisation des femmes à la Banque Africaine de Développement.

La BAD a lancé des profils de genre par pays en 2004, et les quatre dernières publications de la série font partie du déploiement par la Banque de sa nouvelle stratégie genre pour 2021-2025 : « Investir dans les femmes africaines pour accélérer la croissance inclusive ».

 

Source : AFDB

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"