HistoireHistoire de l'Afrique |

Afrique : de berceau de l’humanité à berceau de l’innovation

créé par sandrine Nguefack
Africa/Afrique

L’homme moderne tel qu’on le connait aujourd’hui serait apparu en premier en Afrique d’après les recherches paléontologiques et génétiques. Ce qui laisserait supposer des faits inédits que comme ceux que nous énumèrerons dans la suite de notre article.
1– Les premières expéditions de pêche ont été organisées il y a 90 000 ans à Katanda, une région du nord-est du Zaïre (aujourd’hui le Congo). On a découvert sur un site archéologique sur la rivière Semliki le harpon Semliki , également connu sous le nom de harpon Katanda. C’est une série de harpons sculptés dans des os, tous polis et barbelés ; ainsi qu’un outil, également bien conçu, considéré comme un poignard. Ces instruments permettaient de harponner d’énormes poissons-chats préhistoriques pesant jusqu’à 68 kg (150 lb), assez pour nourrir 80 personnes pendant deux jours. Les découvertes suggèrent l’existence d’une ancienne culture aquatique ou de pêche.
Le territoire de Katanda est l’un des cinq territoires qui composent l’actuelle province congolaise du Kasaï-Oriental, avec la ville de Mbuji-Mayi.
La découverte de la première tête de harpon a eu lieu en 1988. Lorsque l’artefact a été daté de 88 000 avant notre ère, il y avait un certain scepticisme parmi les archéologues quant à l’exactitude de l’âge indiqué ; l’objet paraissait trop avancé pour les cultures humaines de l’époque.
Le site, cependant, a livré de nombreux autres exemples de harpons similaires, et les dates ont été confirmées.
Cela a semblé prouver que la pêche et une « civilisation aquatique » existaient en Afrique orientale et septentrionale pendant les conditions climatiques plus humides du début au milieu de l’Holocène, comme en témoignent d’autres preuves sur le site au bord du lac d’Ishango.
Le site archéologique coïncide avec l’aire de répartition des Pygmées Efé, qui se sont révélés être d’une lignée extrêmement ancienne et distincte par des analyses d’ADN mitochondrial.

2- Les premières exploitations minières ont été engagées il y a 43 000 ans à la crête de Bomvu, dans la chaîne de montagnes Ngwenya au Swaziland. En 1964, une mine été découverte et 300 000 objets ont été récupérés, y compris des milliers d’outils miniers fabriqués à partir de pierres. Adrian Boshier, un des archéologues sur le site, a daté la mine à un âge stupéfiant de 43.200 ans.
Les gisements ont été exploités pour les ocres rouges (hématite) et la spécularite utilisées dans les peintures rupestres au cours de l’âge de pierre moyen.
Le complexe minier Ngwenya comprend le site Lion Cave (43 000 ans), Stag Mine et Castle Mine.

3-. L’os Ishango est une poignée d’outil avec des entailles sculptées dans la région d’Ishango du Zaïre (aujourd’hui appelée Congo) près du lac Edward. Encore appelé Bâton d’Ishango, daté de près de 25 000 ans avant notre ère, est la plus ancienne attestation de la pratique des mathématiques dans l’histoire de l’humanité.
On pensait à l’origine que l’outil osseux avait plus de 8 000 ans, mais une datation récente plus sensible a donné des dates de 25 000 ans. Sur l’outil sont 3 rangées d’encoches. La rangée 1 montre trois encoches taillées à côté de six, quatre sculptées à côté de huit, dix gravées à côté de deux cinq et enfin un sept. Les 3 et 6, 4 et 8, et 10 et 5, représentent le processus de doublage. La rangée 2 montre onze entailles sculptées à côté de vingt et une encoches, et dix-neuf encoches sculptées à côté de neuf encoches. Cela représente 10 + 1, 20 + 1, 20 – 1 et 10 – 1. Enfin, la rangée 3 montre onze encoches, treize encoches, dix-sept encoches et dix-neuf encoches. 11, 13, 17 et 19 sont les nombres premiers entre 10 et 20.

4- La première momification a été réalisée il y a 9 000 ans. Un nourrisson momifié a été trouvé sous l’abri d’Uan Muhuggiag dans le sud-ouest de la Libye. Le bébé enterré dans la position du fœtus et a été momifié en utilisant une technique très sophistiquée qui a dû prendre des centaines d’années pour évoluer. La technique est antérieure aux momies les plus anciennes connues dans l’Egypte ancienne d’au moins 1 000 ans. La datation au carbone est controversée, mais la momie peut être datée de 7438 (± 220) avant JC.
5- Le Grand Sphinx de Gizeh fut la première sculpture colossale du monde il y a 7 000 ans ou plus. Il a été façonné avec la tête d’un homme combiné avec le corps d’un lion. Une question clé soulevée par ce monument était : Quel âge a-t-il ? En octobre 1991, le professeur Robert Schoch, un géologue de l’Université de Boston, a démontré que le Sphinx avait été sculpté entre 5000 av. J.-C. et 7000 av. J.-C., dates qu’il considérait conservatrices.
6- Le 1er mars 1979, le New York Times publiait en première page un article intitulé Nubian Monarchy called Oldest. Cet article assurait que, “La preuve de la plus ancienne monarchie reconnaissable de l’histoire humaine, précédant la naissance des premiers rois égyptiens par plusieurs générations, a été découverte dans des artefacts de l’ancienne Nubie” (le territoire du nord du Soudan et partie sud de l’Egypte moderne.)
7- Les anciens Egyptiens avaient des peignes afro. Un écrivain nous dit que les Égyptiens «fabriquaient une gamme très impressionnante de peignes en ivoire: la forme de ceux-ci est nettement africaine et ressemble aux peignes utilisés même aujourd’hui par les Africains et ceux d’ascendance africaine».
8- Même si l’Egypte est célèbre pour ses pyramides, le Soudan est le pays qui compte le plus de pyramides que n’importe quel autre pays au monde. Il y a au moins 223 pyramides dans les villes soudanaises d’Al Kurru, de Nuri, de Gebel Barkal et de Meroë. Ils sont généralement de 20 à 30 mètres de haut et à forte pente.
Ces pyramides sont la raison pour laquelle la plupart des aventuriers se rendent au Soudan. Par ses milliers de visiteurs par an, les pyramides de Méroé qui se trouvent dans le désert oriental du Soudan sont l’une des principales attractions touristiques. Elles font partie des pyramides de Nubie.
9- Au centre du Nigéria, la civilisation la plus ancienne d’Afrique de l’Ouest a prospéré entre 1000 avant JC et 300 avant J.-C. Découvert en 1928, la culture antique a été appelée la civilisation de Nok, nommé d’après le village dans lequel les premiers objets ont été découverts. Deux érudits modernes, déclarent que “[a] après étalonnage, la période de l’art de Nok s’étend de 1000 avant J.-C. à 300 avant J.-C.”. Le site lui-même est beaucoup plus ancien remontant à 4580 ou 4290 avant JC.
10- L’Empire Songhaï de l’Afrique de l’Ouest du XVIe siècle avait une position gouvernementale appelée ministre de l’Étiquette et du protocole.
11- L’un des postes gouvernementaux dans le royaume médiéval du Kanem-Borno était Astronome Royal, ce qui signifie que les civilisations d’Afrique centrale avaient des astronomes.

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

[wp_ad_camp_1]

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"