Les Bodi : La tribu où les plus bels hommes sont les plus gros

créé par sandrine Nguefack
Bodi

La tribu, Bodi ou les Me’en d’Éthiopie située dans la vallée de l’Omo en Éthiopie, couronne et considère l’homme le plus gros comme un héros tout le restant de sa vie. Dans la tribu Bodi, plus l’homme est gros, mieux c’est. Une prise de poids organisée et encadrée autour d’une cérémonie annuelle appelée Ka’el.

Le rituel Ka’el chez les Bodi

Chaque année, le concours de l’homme le plus gros est organisé dans cette tribu. Celui qui gagne est considéré comme la personne la plus belle du village.

Pour remporter ce concours, les hommes de la tribu commencent à se préparer dès 6 mois à l’avance. Se préparer à devenir la personne la plus grosse de la tribu est très difficile. Pour cela, les jeunes hommes sont régulièrement servis par de les femmes du village. La nourriture se présente sous la forme d’un mélange de sang et de lait de vache. Notons que, les vaches sont sacrées pour la tribu Bodi, elles ne sont donc pas tuées. Le sang est prélevé en faisant un trou dans une veine avec une lance ou une hache, et après cela, ils le bouchent avec de l’argile.

Durant cette période du rituel, les hommes vivent dans des huttes séparées. Ils ne sont pas autorisés à avoir des relations sexuelles.

Après que 6 mois se sont écoulés, les hommes recouvrent leur corps d’argile et de cendre avant de sortir de leurs huttes pour la marche jusqu’à l’endroit où se déroulera la cérémonie finale. Ils arrivent devant tout le monde avec un corps lourd. Plus ils sont gros, plus ils sont beaux.  La cérémonie elle-même consiste à passer des heures à marcher en cercle autour d’un arbre sacré, surveillés par les autres hommes et aidés par les femmes qui les aspergent d’alcool et essuient la sueur. Les villageois donnent le titre de héros au plus gros d’entre eux.

Une fois l’homme le plus gros choisi, la cérémonie se termine par l’abattage d’une vache à l’aide d’une énorme pierre sacrée. Les anciens du village inspecteront ensuite l’estomac et le sang pour voir si l’avenir sera prometteur ou non.

La prise de poids est une preuve que la future épouse ne manquera jamais à manger. C’est donc tout à fait normal que les filles rivalisent pour devenir la future épouse de l’heureux gagnant.

Après la cérémonie, la vie des hommes revient à la normale et la plupart perdent leur énorme ventre après quelques semaines mais il restera un héros à vie. Quelques semaines plus tard, la prochaine génération d’hommes Bodi compétitifs sera choisie et le cycle recommencera.

Le rituel Ka’el et le mode de vie traditionnel des Bodi sont malheureusement menacés par le gouvernement éthiopien qui prévoit de réinstaller 300 000 personnes de tout le pays sur leurs terres.

« La beauté est relative et non absolue. » Cette affirmation s’apparente au mantra souvent cité selon lequel la beauté est dans les yeux de celui qui regarde. À notre avis, il y a de la beauté dans les choses et les gens, dans les lieux et les idéaux, dans les vertus et les compétences, partout et dans tout… La terre est un terrain entier de structures sublimes, de textures, de paysages et de personnalités.

 

Photos prises par le photographe français Eric Lafforgue – qui a passé du temps avec les Bodi lors d’un voyage dans le sud-ouest de l’Éthiopie à l’approche de la cérémonie du Nouvel An Bodi ou Ka’el.

 

 

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

testo

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"