Miltiade : Ce pape d’origine africaine qui fit de Rome la capitale chrétienne

créé par sandrine Nguefack
San Milziade /Miltiade

Le pape saint Miltiade était à la tête de l’Église d’Occident et évêque de Rome de 311 à 314 après JC, date de sa mort. Son élection comme pontife a eu lieu le 2 juillet 311 mettant fin à la vacance de la papauté qui avait résulté de l’exil du pape Eusèbe en Sicile (par l’empereur romain Maxence) et de sa mort. C’est pendant la papauté de ce Melchiade l’Africain que l’empereur romain Constantin donne au christianisme longtemps persécuté son premier statut juridique dans l’empire.

Bref historique et contexte du pape saint Miltiade

Le 2 juillet 310 ou 311, Miltiade (le nom s’écrit aussi Melchiade), est élevée à la papauté.  L’année de naissance du pape Miltiade n’est pas connue. D’après le Liber Pontificalis, sa citoyenneté était romaine et que son ascendance était nord-africaine, plus précisément d’origine berbère.

Après l’élection du pape Saint Miltiade, les biens appartenant à l’église qui avaient été saisis sous la tristement célèbre persécution de Dioclétien ont été restaurés. En effet, un édit de tolérance signé par les empereurs Galère, Licinius et Constantin, mit fin à la grande persécution des Chrétiens, et ils ont été autorisés à vivre comme tels, et aussi à reconstruire leurs lieux de culte religieux (Eusèbe, Histoire de l’Église VIII.17 ; Lactance, Comment les persécuteurs sont morts 34). Ce n’est que dans les pays d’Orient qui étaient sous l’emprise de Maximinus Daia que les chrétiens continuèrent à être persécutés.

Le pape Miltiade obtint le droit de récupérer à Rome, par l’intermédiaire du préfet de la ville, tous les bâtiments et biens ecclésiastiques qui avaient été confisqués pendant les persécutions. Les deux diacres romains, Strato et Cassianus, eurent l’ordre du pape de discuter de cette question avec le préfet, et de reprendre les propriétés de l’église (Augustinus, « Breviculus collationis cum Donatistis », iii, 34) ; il devenait ainsi possible de réorganiser en profondeur l’administration ecclésiastique et la vie religieuse des chrétiens de Rome.

Miltiade fit ramener de Sicile à Rome les restes de son prédécesseur Eusèbe et les fit inhumer dans une crypte des Catacombes de Saint-Caliste. L’année suivante, le pape assiste au triomphe final de la Croix, par la défaite de Maxence, et à l’entrée à Rome de l’empereur Constantin

Miltiade fit ramener de Sicile à Rome les restes de son prédécesseur Eusèbe et les fit inhumer dans une crypte des Catacombes de Saint-Caliste. L’année suivante, le pape assista au triomphe final de la Croix, par la défaite de Maxence, et à l’entrée à Rome de l’empereur Constantin. Après la victoire de Constantin, le palais de l’impératrice Fausta est donné au pape Miltiade. Cela deviendrait bien-après le palais du Latran, la résidence du pape, et par conséquent aussi le bastion et le siège du pouvoir de l’administration de l’Église catholique et la résidence officielle des papes. La basilique qui jouxtait le palais ou y fut édifiée par la suite devint l’église principale de Rome.

Plusieurs coutumes sont devenues associées au pape Miltiade par le Liber Pontificalis.

Il est dit le Pape Miltiade interdisait absolument aux chrétiens de jeûner le dimanche ou le jeudi, « car ces jours étaient observés par les païens comme un saint jeûne ». Ce décret fait remonter une coutume romaine de son temps à une ordonnance de Miltiade. L’Oblation consacrées à la messe solennelle du pape, on entend par là, la distribution de pain eucharistique consacré à toutes les églises proches de Rome comme expression d’unité.

Après sa mort, le 10 ou 11 janvier 314, Miltiade est inhumé dans la catacombe de Saint-Calliste et vénéré comme un saint. Sa fête était célébrée au IVe siècle, le 10 janvier, selon au  » Martyrologium Hieronymianum « . Dans l’actuel  » Martyrologe romain « , il se produit le 10 décembre.

Miltiade a été accusé par ses contemporains historiques d’apostasie (soi-disant pratiquée par son prédécesseur le pape Marcellin) en offrant de l’encens aux dieux romains et en abandonnant les textes sacrés.

L’innocence du pape saint Miltiade a été défendue avec véhémence par l’historien et écrivain quasi contemporain et légendaire de l’Église, saint Augustin d’Hippone.

 

Sources

« Liber Pontificalis, ed Duchesne, I, 168-196; Urbain Ein Martyrologium der christl. » (“CATHOLIC ENCYCLOPEDIA: Pope St. Miltiades”) Gemeinde zu Rom (Leipzig, 1901), 118-119;  Langen, Geschichte der römischen Kirche, I, 328 sqq. ; Allard, Histoire des persécutions, V, 200, 203; Duchesne, Histoire ancienne de l’Église, II, 96, 97, 110-112. (“Pope St. Miltiades – CatholiCity.com”)

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

[wp_ad_camp_1]

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"