AgoratecaFemmesHub business |

Question interview Cécile Manya, Ecrivain

créé par sandrine Nguefack
Cécile Manya

Cécile Manya a accepté de répondre de manière franche et décalée à des questions de fidèles internautes d’internautes sur sa vie d’écrivain et son dernier ouvrage “Patrice Lumumba – le Sankuru et l’Afrique » paru le 5 août 2021 aux éditions du Lys Bleu

Présentez-vous

Bonjour, mon nom complet est Koyenyi Cécile MANYA. Je suis née en République Démocratique du Congo et suis arrivée en Suisse avec ma famille alors que je n’avais que quatre ans. Seize ans plus tard, j’ai acquis la nationalité suisse selon les modalités très compliquées et sélectives de ce pays. Je me sens autant Suisse que Congolaise, aussi métisse que mes enfants et ce tout en partant du principe que, l’Afrique étant le berceau de l’humanité, chaque Africain doit se sentir chez lui partout où il se trouve.

En 2017 j’ai pris la plume pour parler de situations très personnelles. Et depuis, le clavier ne me quitte plus.

“Patrice Lumumba – le Sankuru et l’Afrique” faites-nous un résumé en quelques mots ?

Mon livre “Patrice Lumumba – le Sankuru et l’Afrique” a pour base les travaux de l’éminent Professeur André Manya K’Omalowete a Djonga. Il a été le premier à sortir un livre particulièrement détaillé sur la vie et la pensée politique du Premier Ministre Patrice Emery Lumumba. Il est le spécialiste du sujet. Mon père est né et a grandi au Sankuru tout comme le héros Lumumba. Le Docteur Manya a mené des enquêtes sur le terrain ainsi que des interviews de personnes clés. Il a eu accès à des témoignages importants donnés par des gens qui réservaient leur savoir à des personnes agréées. Je suis très fière de présenter un ouvrage de référence qui apporte des éléments nouveaux et donne des détails sur des évènements qui jusque-là ont été peu abordés. Ce nouvel éclairage donne à l’Histoire une saveur toute nouvelle. Il était important de tout comprendre. C’est désormais chose faite avec ce beau livre qui contient également des illustrations.

D’où est venue votre envie d’écrire sur le leader congolais Patrice Lumumba ?

Son histoire est époustouflante. Son ascension fulgurante, sa détermination, son intelligence, tous ces éléments forcent plus que le respect. Le Premier Ministre Patrice Lumumba est plus qu’un leader : il est un héros international et un symbole pour le monde entier. L’Occident a essayé de minimiser l’impact de son œuvre de toutes sortes de manière. Mais notre cher Patrice n’est ni un “héros éphémère” ni un simple supplicié de plus. Je suis atterrée qu’une certaine presse blanche s’attarde si indécemment sur les dernières heures de sa vie comme pour faire passer un message de défaite de la cause noire congolaise. Je veux que les gens ne parlent plus de Patrice Lumumba comme s’il était leur copain, mais qu’ils élèvent par leurs discours le travail de ce génie qui a accompli exploits sur exploits, à commencer par sa propre évolution pour arriver aux rênes du gouvernement, et ce dans un contexte qui, rappelons-le, était effroyable pour la dignité et les droits des Congolais.

Croyez-vous que la littérature puisse apporter une réponse ?

La littérature a tout pour être une arme. Tout commence par l’enseignement. Le corps suit ce que le cerveau lui dicte. Une nation enseignée sur sa valeur et son Histoire avec la force d’une vérité détonante est comme un corps à qui le cerveau transmet des ondes positives et dicte des comportements qui vont dans le sens de son évolution. Comme je le dis très souvent : “L’instruction mène à l’action juste.”

Comment vous vient l’inspiration ?

Mon côté artistique est très présent et je le laisse s’exprimer. Cet aspect de ma personne est également lié à un équilibre et à un bien-être personnel. Très réceptive à ce qui se passe autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de ma personne, je laisse ainsi une place de choix à tout ce qui peut me toucher positivement et me faire évoluer.

Ma plume est positive, elle se veut transcendante. Etant donné tout ce qui précède, je ne suis jamais à court d’inspiration.

Que représente l’écriture pour vous ?

L’écriture est comme une épée de lumière.

Epée : car elle peut véritablement être une arme pour défaire afin de mieux construire. Elle peut également juger, combattre pour de belles causes, trancher des situations lorsqu’elle vit comme une thérapie. L’écriture peut faire bien d’autres choses. Elle est noble.

Lumière : dans mon élan littéraire je suis portée par le désir de donner toujours mieux, toujours plus beau et de bouleverser par la vérité. Je n’invente pas d’histoire. La vérité, qu’elle soit la mienne ou celle d’autres est si forte dans mes livres qu’elle suffit à éblouir.

Un auteur particulier qui vous a inspirée ou tout simplement donné l’envie d’écrire ?

Mon père, le Docteur et brillant chercheur André Manya.

J’ai également, par rapport à moi-même, un esprit de recherche. L’assiduité est aussi un des traits de mon caractère.

Avez-vous déjà eu un manuscrit refusé ?

Non.

Comment se fait-on remarquer aujourd’hui dans un monde de l’édition sursaturé ?

Il faut y mettre du sien, ne pas être Monsieur ou Madame-tout-le-monde et avoir un éditeur qui ne compte pas ses heures.

D’autres projets en prévision ?

Oui, je suis sollicitée pour des projets et prends, pour moi-même, le temps de rédiger un manuscrit qui va toujours plus loin dans le sens de ce que je souhaite apporter par l’écriture.

Auteure est un métier difficile. Avez-vous des conseils pour les femmes qui rêvent de devenir écrivaine ?

Je dirai une chose très simple :

Si c’est votre destinée, vous y arriverez.

Le travail est une vertu qu’honore la sincérité. Personnellement je mets mon cœur dans ce que je fais. Je n’ai pas “testé” l’écriture pour des raisons fallacieuses. C’est l’écriture qui s’est imposée à moi comme une évidence. Et j’accorde beaucoup plus d’importance à ce que j’écris qu’aux retours.

Vous pouvez la lire et acheter ses livres sur son blog, mis à jour et riche d’idées, même sur le chemin.

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"