HistoireHistoire de l'Afrique |

L’art africain se caracterise aussi par l’écritures et les symboles

créé par sandrine Nguefack
Arte africana / art africain

Les origines de l’art africain remontent à environ trente millénaires avant JC. Tombouctou, qui a été fondée au XIe siècle par des nomades Touaregs au bord du fleuve Niger au Mali, a prospéré en tant que centre d’érudition philosophique du XIVe au XVIe siècle.

Il existe des milliers de manuscrits ouest-africains de formes et de contenus variés, en arabe et en ajami (langues africaines écrites en écriture arabe). Le développement de ces traditions manuscrites remonte au XIe siècle. En plus de ces manuscrits arabes et ajami, il y en a eu d’autres écrits dans des écritures indigènes. Ceux-ci incluent ceux dans le script Vai inventé au Libéria.

Tifinagh, le système d’écriture traditionnel du peuple amazigh (berbère) ; et l’écriture N’KO inventée en Guinée pour les langues mandé. Si les écrits en écritures natifs sont rares ou moins nombreux et répandus, ils constituent néanmoins une composante importante du patrimoine écrit de l’Afrique de l’Ouest. Il existe des manuscrits sur l’histoire, l’astronomie et l’astrologie, l’arithmétique et les mathématiques, la numérologie et les amulettes, la politique, la santé, la médecine et la religion.

Les signes sacrés que les garçons Dogon apprennent dès leur initiation ont des significations qui seront lentement révélées, du moins à certains hommes au cours de leur vie. Certains symboles sont assez simples, d’autres excessivement complexes, et révèlent l’une des merveilles des arts visuels africains. Nous parlons de l’économie de la forme que l’on retrouve dans des géométries simples permet souvent une interprétation illimitée. En effet, le refuge Songo est un lieu de mémoire où les garçons apprennent la science et les traditions de leurs ancêtres, réinterprétées à travers chaque narration pour répondre aux besoins intellectuels du moment. Les mêmes signes apparaissent dans d’autres sphères de la vie profane et sacrée, peints sur des vases ou des murs pour rappeler aux gens les principes cohésifs de la pensée dogon.

Les idéogrammes font référence à « la vie du monde. Elles sont créées avant tout pour servir des fonctions socioculturelles particulières, qui sont enracinées dans la vision philosophique africaine du monde. Nous pouvons citer : l’astronomie, les masques et accessoires sacrés, les figures spirituelles, les cycles rituels. Les dessins servent à rappeler les légendes et les histoires locales ; ils enseignent le comportement et la responsabilité des adultes.

Les motifs dans l’art africain sont souvent basés sur des idées symboliques ou culturelles plutôt que sur des formes naturelles, et leurs significations ne sont pas obligatoirement accessibles à tous les membres de la même communauté. Il faut donc parfois les contextualiser pour les comprendre : dans des activités politiques ou rituelles spirituelles, par exemple.

L’art africain, c’est aussi les efforts des artistes et artisans qui souhaitent transmettre, pour communiquer et partager avec la postérité leur sagesse et leurs sentiments. Pour toutes ces raisons, nous avons jugé nécessaire leur rendre hommage, leur faire une dédicace à travers une série d’illustrations.

Marcel Griaule, l’ethnologue français célèbre pour ses travaux sur les Dogons disait : « Les motifs qui guident les mains des sculpteurs et architectes d’Afrique noire, la camisole de force rituelle et symbolique dans laquelle est enfermée l’œuvre d’art, le cadre plus lâche des institutions qui l’entoure, la connexion entre certaines œuvres elles-mêmes à l’intérieur d’une société ou d’un peuple à l’autre – tous ces facteurs devraient être autant de sujets d’étude que les œuvres elles-mêmes. Car les arts des Noirs, tout comme leur rituel, leur symbolique, leur organisation sociale et politique, sont un moyen d’exposer une conception générale de l’univers, de ses origines, de son fonctionnement, de sa finalité et de sa signification. »

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"