FemmesHub business |

Les RH dans le monde agricole au Cameroun d’après Angéline Menye

créé par sandrine Nguefack
Menye Angeline Mireille, Agripreneure et fondatrice de SERAGRO RH, une start-up pour les ressources humaines agropastorales.

Réfléchir de manière globale en faisant des ressources humaines (RH) l’un des facteurs clé de réussite. Il en va de même pour la croissance et le maintien d’une entreprise agricole. Angéline Menye en tant qu’agripreneure (contraction d’agriculteur et entrepreneur), nous présente son rôle dans le monde agricole et nous explique comment l’agriculture reste l’un des secteurs favorables à l’insertion professionnelle des jeunes.

Bonjour Angeline, nous sommes ravis de nous entretenir avec toi aujourd’hui. Peux-tu te présenter rapidement pour les personnes qui ne te connaissent pas ? Quel est ton parcours professionnel ?

Pour faire très court, je suis Menye Angeline Mireille, Agripreneure et fondatrice de SERAGRO RH, une start-up pour les ressources humaines agropastorales.

Nous avons eu l’occasion de te suivre dans tes multiples activités qui font de toi aujourd’hui une motivatrice professionnelle. Peux-tu nous dire ce qui t’a conduit à embrasser ce secteur d’activité ?

En mettant sur pieds ma structure, j’ai eu l’opportunité de rencontrer des jeunes sans emplois, sans formation et un peu désorientés. De là est partie l’idée d’encourager la jeunesse à s’investir dans le domaine agricole ; présenter les atouts de l’agriculture et, par ma structure SERAGRO RH proposer, une variété d’emplois agropastoraux pour les jeunes formés et non formés.

Peux-tu nous en dire davantage sur cette structure que tu mentionnes ? Quelle est la synergie avec tes autres activités ?

J’ai toujours été passionnée par l’agriculture, étant donné que mes parents s’y investissaient déjà. Je me sens mieux dans les activités agropastorales, c’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à créer SERAGRO RH –Services des Ressources Humaines Agropastorales- qui met à la disposition des agriculteurs, une main d’œuvre qualifiée et disponible pour les travaux de : mise en place des pépinières ; préparation du terrain, entretiens des cultures, suivi et accompagnement technique agropastoral, construction, aménagement et assainissement des Fermes d’élevage ; l’appui – conseils. Le volet social c’est d’aider toute personne à la recherche de l’emploi, de pouvoir trouver un dans le domaine agricole ou de l’élevage.

Par ailleurs, en tant que manager général des activités, je suis appelée à gérer aussi les hommes, mes collaborateurs et les employés de la structure, avec qui nous formons une équipe dynamique. Le leadership est donc une autre couverture que j’arbore.

Quelles sont les difficultés que tu rencontres ?

La première difficulté c’est avoir en face de soi (en tant que motivatrice) des jeunes qui rejettent les clés du succès qu’on leur présente. Ceux qui ne sont pas ouverts à l’apprentissage et d’autres qui attendent qu’on leurs donne tout déjà prêt à l’utilisation.

En entreprise, je ne vais pas appeler cela difficultés, mais plutôt « des challenges » dans la gestion de la structure.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ? A contrario, y a-t-il un aspect de la vie de Life Coach et d’agricultrice qui te déplaît particulièrement ?

Ce qui me plait le plus c’est de pouvoir partager avec des gens, les enseignements et les connaissances que j’ai reçues etc. ; à contrario, ce qui me déplait, c’est de constater que très peu passent à l’action. En réalité, la motivation s’accompagne de l’action, sans action, la motivation reçue est vaine.

En agriculture, j’aime aller sur le terrain, travailler avec les Associations, Coopératives et GICs ; toujours être en contact avec des agriculteurs et éleveurs et échanger avec eux sont des moments merveilleux pour moi.

Ce qui me déplait en agriculture, c’est le fait qu’il n’y ait pas des prix régularisés pour chaque spéculation agricole pour permettre aux agriculteurs de vivre de leurs activités.

Y a-t-il des formations diplômantes et/ou professionnalisantes spécifiques pour accéder à cette profession de Life coach ?

A ma connaissance, il y a des formations en ligne auxquelles tout le monde peut participer ; le YALI initiative de l’Etat Américain en faveur des Africains. Le CLA (Cameroon Leadership Acamdemy) mis en place par Roland KWEMAIN, etc

En dehors de ces deux domaines de passion que tu vis, y a – t – il un autre aspect de ta vie que tu aimerais nous présenter ?

SERAGRO RH, une start-up pour les ressources humaines agropastorales au Cameroun Bien évidemment ! Angeline Menye, en dehors de l’agropastoral et de sa vie de life coach, a une vie associative. Je suis membre de la Jeune Chambre Internationale du Cameroun (JCIC), membre de la Coopérative AFMABA COOP-CA, la coopérative de maïs de Batchenga. Je suis également membre du réseau TEF (Tony Elumelu) ALUMNI et du réseau Women In Africa (WIA).

As-tu des projets pour l’avenir ?

Ooooh oui ! j’ai d’autres projets de création d’entreprise dans les domaines de l’agropastoral, dont une grande Coopérative agricole et même dans le domaine de life coach. Je ne peux rien vous dire pour le moment, ça reste secret.

Quels outils marketing as-tu mis en place qui te permet de mener à bien ton activité des RH?

J’utilise le marketing digital à travers mes différents comptes des réseaux sociaux et ceux de la structure.

Quels sont les trois conseils que tu donnerais à un jeune qui souhaite suivre ton exemple ?
Limite ton amitié aux personnes qui peuvent d’apporter un plus dans ta vie et ta profession
Sois dynamique, honnête, « bosseur » et fais de la droiture ta meilleure copine
Adonnes-toi de temps en temps au bénévolat, tu apprendras beaucoup. Surtout diversifies les domaines professionnels.

 

Contact: LinkedIn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

[wp_ad_camp_1]

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"