À 10 ans, Tani Adewumi est devenu le plus jeune maître national des jeux d’échecs aux USA

Adewumi avait sept ans lorsque lui, ses parents et son frère aîné ont  immigré à New York, où Adewumi a remporté le championnat K-3 de l’État de New York (le groupe pour les enfants entre la maternelle et la troisième année) à huit ans. L’histoire a été largement rapportée dans les médias grand public et a également été couverte dans une première biographie de 2020 intitulée My Name Is Tani … and I Believe in Miracles.

Le 1er mai (Tani) Adewumi a remporté le championnat K-3  au championnat du club d’échecs du comté de Fairfield, où il a marqué 4/4 dans des matchs avec un contrôle du temps de 30 minutes. Il franchit ainsi une nouvelle étape et conquiert le titre de maître national (NM).

Non reconnu par l’International Chess Federation, le titre National Master est utilisé par la US Chess Federation pour les joueurs avec un classement USCF supérieur à 2200. Il vient après expert, qui est pour les joueurs entre 2000 et 2199 USCF.

Le nouveau succès d’Adewumi a été repris par WABC, où il a été interviewé dans leur célèbre programme Eyewitness News le 10 mai.

“C’est vraiment merveilleux, ça fait du bien. J’essaie de l’obtenir depuis un certain temps maintenant, depuis la pandémie, donc c’est très soulageant de finalement décrocher le titre”, a-t-il déclaré. 

Du Nigéria aux jeux d’échecs

L’histoire de la façon dont Tani Adewumi, 9 ans, est devenue un prodige des échecs commence en 2015 quand sa famille et lui immigre aux USA fuyant Boko Haram qui sévit au Nigeria.

à 10 ans, Tani Adewumi est le nouveau plus jeune maître national des USA

Ils se rendent dans le Queens où le pasteur nigérian Philip Falayi les met en contact avec le Department of Homeless Services de New York. La famille est logée temporaire dans un abri situé au-dessus d’un hôtel à Manhattan. Tani a découvert le jeu d’échec dans l’école publique qui avait un club d’échecs actif où son frère et lui ont été inscrits. Lorsque sa mère a dit aux entraîneurs qu’ils vivaient dans un refuge et qu’ils ne pouvaient pas payer les frais de 330 $, ils ont accepté de le suivre gratuitement. 

D’après l’entraîneur, Shawn Martinez ,Tani n’a peur de rien au tableau – et “c’est ce qu’il faut pour battre le meilleur des meilleurs”, dit-il. D’après lui, le potentiel de Tani est clair depuis le départ. “Il a une mémoire incroyable et il est très intéressé par ce qu’il apprend” 

L’entraîneur Shawn Martinez

Tani est obsédé par les échecs – lire des livres à ce sujet, étudier des maîtres célèbres et jouer à des jeux d’échecs en ligne. En 2019, il ne jouait que depuis un an et admet qu’après avoir remporté cinq matchs de suite, il a failli perdre le dernier match décisif du tournoi. «J’étais en train de gagner, mais j’ai fait une erreur.»

Lorsque Tani a remporté ce tournoi, ses entraîneurs désireux, d’aider la famille à trouver un moyen de sortir du refuge ont fait connaître aux médias ce jeune prodige des échecs dont la famille était sans abri. Le chroniqueur du New York Times Nicholas Kristof a écrit un éditorial avec le titre. “Ce champion d’échecs de 8 ans vous fera.