Pr Hulda Swai, lauréate 2020 du Prix continental Kwame Nkrumah

créé par Amministrazione
Pr Hulda Swai femme africaine des sciences / Donna africana delle scienze

Professeuresse de sciences de la vie et de bio-ingénierie, Hulda Swai  spécialisée en nanotechnologie est la  lauréate 2020 du Prix scientifique Kwame Nkrumah. Ce prix est décerné depuis 2008 par la Commission de l’Union africaine (UA) dans le cadre de sa volonté de promouvoir la science, la technologie et l’innovation.

«C’est une bonne nouvelle, mais je ne suis pas entièrement surpris. La science fait partie de ma vie depuis l’enfance », a déclaré la chercheure agée de 66 ans au Citizen, un portail tanzanien.

Dans un entretien avec  BBC Focus on Africa, elle a de ce qui l’a motivée à entreprendre une carrière scientifique tout en demystifiant la place de la femme africaine dans les metiers de la science.

“La science n’est pas si difficile, c’est juste un mythe. Les femmes sont aussi douées que les hommes”, dit-elle.

“Je suis une personne très concentrée et je ne crois pas à l’impossible. Ce que les gens considèrent comme impossible est pour moi un défi. Personne ne peut me décourager et je crois toujours qu’il faut se concentrer sur tout ce que je fais pour réaliser que c’est faisable”, soutient-elle.

“J’étais très heureuse. J’étais extrêmement enthousiaste car ce prix était très compétitif. Des centaines de femmes avaient posé leur candidature”, explique-t-elle.

“J’utilise la nanotechnologie, qui est ma formation et mon expertise, pour améliorer la disponibilité des extraits de plantes existants qui sont très puissants mais manquent par exemple de solubilité”, explique-t-elle à la BBC.

Le prix est assorti d’un prix en espèces de 20 000 dollars (plus de 10,8 millions FCFA).

Biographie

La Pr Hulda Shaidi Swai est titulaire d’un doctorat en biomatériaux du Queen Mary’s College, Université de Londres, Royaume-Uni. où elle a également travaillé pendant 9 ans en tant que chercheur.  b

Elle a récemment rejoint la Nelson Mandela African Institution of Science and Technology (NM-AIST) en tant que professeur à l’École des sciences de la vie et de la bio-ingénierie. Après avoir rejoint NM-AIST en juillet 2016, elle a été chargée de diriger son groupe pour postuler au Centre d’excellence africain financé par l’appel de la Banque mondiale (ACEII). Après une concurrence féroce, NM-AIST a été récompensée pour accueillir deux centres d’excellence africains en décembre 2016 et elle est la responsable du centre de l’un d’entre eux.

Auparavant, elle était chercheuse principale au Conseil pour la recherche scientifique et industrielle (CSIR), en Afrique du Sud, où elle dirigeait le groupe de recherche sur l’encapsulation et la livraison. Elle a une capacité avérée à formuler et exécuter de manière indépendante des projets de recherche et à mettre en œuvre des programmes de recherche scientifique, tant dans les secteurs public que privé.

En 2013, Hulda Shaidi Swai a été nommé professeur extraordinaire à l’Université de Pretoria.

Elle a institué et dirigé le Département de la science et de la technologie (DST) / CSIR Centre panafricain d’excellence en recherche et formation appliquées en nanomédecine, en mettant l’accent sur les maladies infectieuses de la pauvreté. Les activités de recherche du Centre visent à améliorer les agents thérapeutiques actuels utilisés dans le traitement de maladies comme la tuberculose (TB) et le paludisme. La plateforme comprend un mélange multidisciplinaire de 26 chercheurs passionnés, dont la plupart ont supervisé et / ou encadré au fil des ans.

Elle a établi plusieurs collaborations de recherche, à travers lesquelles plus de 24 programmes internationaux d’échange de recherche et de formation, chacun d’une durée d’environ 3 à 12 mois, ont été réalisés. Au cours des trois dernières années (dans le cadre du CSIR), elle a obtenu plus de 60 millions de rands (environ 7 millions de dollars) en subventions de recherche et de formation.

La recherche du professeur Swai sur la nanomédecine pour améliorer les médicaments actuels contre la tuberculose et le paludisme est actuellement en cours de développement préclinique. Le projet Malaria vient de recevoir l’équivalent de 110 000 000 R (6 000 000 USD) de l’Organisation mondiale de la santé en tant que projet de démonstration pour prouver le potentiel de la nanomédecine dans la PRD. Ce résultat ouvre les portes à davantage de pistes de recherche sur d’autres maladies négligées et le VIH

Compte tenu du grand potentiel de la nanomédecine pour révolutionner le diagnostic et le traitement des maladies, et ayant été le pionnier de la recherche en nanomédecine dans le développement de médicaments contre les maladies infectieuses en Afrique, elle est avide de développer les capacités humaines et les infrastructures sur le continent. À ce titre, elle a organisé avec succès plusieurs réunions scientifiques telles que des ateliers et des formations. En mars 2011,  Swai a également organisé le premier atelier international sur la nanomédecine pour les maladies de la pauvreté, en Afrique du Sud. Officiellement lancée par l’ancienne ministre de la Science et de la Technologie (Mme Naledi Pandor), la réunion a réuni plus de 90 délégués représentant 24 pays différents à travers le monde. Cette première réunion a donné lieu à une série de séminaires de sensibilisation à la nanomédecine à travers l’Afrique, touchant environ 6 000 chercheurs de 33 instituts de recherche et universités.

En novembre 2012, le professeur Swai a organisé la première université d’été panafricaine en nanomédecine en Afrique du Sud, où plus de 100 jeunes chercheurs ont suivi une formation théorique, avec une exposition en laboratoire, englobant tous les concepts de la nanomédecine (du laboratoire – clinique). Les instructeurs étaient des experts de renommée mondiale en nanomédecine et en maladies infectieuses du monde entier.

En août 2015, la Pr Swai faisait partie des 3 scientifiques de premier plan au monde impliqués dans la révision du programme MSC in Nanosceince en Afrique du Sud.

Pr Hulda Swai a également été l’un des principaux scientifiques à développer le programme / programme de maîtrise en nanosciences en Afrique du Sud. La seule maîtrise en nanosciences du continent, elle développe actuellement le même MSc en NM-AIST pour l’Afrique orientale et australe grâce au financement de la Banque mondiale.

Les efforts du professeur Swai ont été reconnus par de nombreux prix et récompenses pour réalisations comme le prix du président du CSIR, les prix de mentorat, les prix pour les réalisations professionnelles, les prix scientifiques et technologiques, etc. entre autres, elle a obtenu une audience et a présenté son travail à l’ancien président de l’Afrique du Sud (M. Thabo Mbeki), à plusieurs hauts fonctionnaires du gouvernement comme les ministres de la Santé et également au ministre de la Science et de la Technologie, le parlement sud-africain. Elle est apparue sur plusieurs couvertures de magazines et de journaux, émissions de télévision et de radio sur le continent.

Elle siège également à plusieurs comités d’experts internationaux, tels que l’EDCTP, la TB Global Alliance, l’ISHReCA, la CEA, Erasmus Mundus Nanofar et le comité de rédaction du Journal of Nanomedicine, etc.

Qualifications académiques

Doctor of Philosophy (PhD) 1998 – 2000. Queen Mary and Westfield College – London University, Royaume-Uni
MSc en technologie et développement 1984-1985 en ingénieur chimiste-Imperial College of Science and Technology-University of London -UK.BSc en chimie et statistique 1977 – 1980. Université de Dar es Salaam ,.

Positions actuelles

La Pr Hulda Swai est professoresse d’enseignement et de recherche Directeur d’ACEII fondé par la Banque mondiale Professeur extraordinaire Université de Pretoria Afrique du Sud Projets conjoints et supervision Antécédents professionnels

Professoresse associée Département des sciences de la vie et de la bio-ingénierie, Tanzanie, depuis juillet 2015 à ce jour.CSIR Materials Science and Manufacturing, Pretoria, Afrique du Sud Avril 2001 Juillet 2014

En savoir plus    L’Institution africaine de science et technologie Nelson Mandela (NM-AIST)

related articles

 

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

DÉCLARATION UNESCO

[wp_ad_camp_1]

Choisissez de faire partie de ce projet en participant à la création d’un monde plus multiculturel et inclusif.

Abuy Area Incubatori FVG  POR FESR 2014-2020

Le projet a obtenu un financement de 72 000 € de la Région Autonome du Frioul-Vénétie Julienne à travers l'appel POR FESR 2014-2020, Activité 2.1.b.1 bis « Octroi de subventions pour le financement des programmes personnalisés de préincubation et d'incubation d'entreprises, visant à la réalisation de projets de création ou de développement de nouvelles entreprises caractérisés par une valeur significative ou par une connotation culturelle et/ou créative pertinente ». |
ll progetto ha ottenuto un finanziamento di 72.000 € dalla Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia sul bando POR FESR 2014-2020, Attività 2.1.b.1 bis "Concessione di sovvenzioni per il finanziamento di programmi personalizzati di pre-incubazione e incubazione d’impresa, finalizzati alla realizzazione di progetti di creazione o di sviluppo di nuove imprese caratterizzati da una significativa valenza o da un rilevante connotato culturale e/o creativo"